Bénéficiaires SOFACO 2

 

êtes-vous éligible ?

Faire un don

art of africa gallery

Accueil » Bénéficiaires SOFACO 2

Activités des bénéficiaires SOFACO 2

Le Projet « Global Empowerment for Poverty Alleviation » en Soudan du Sud

Le projet fait la promotion l’application et le portail SanaaBiz en tant que plateformes qui commercialisent des produits et des services durables dans le but d’influer sur les modes de vie durables en matière de production et de consommation auprès des artistes en arts visuels décoratifs et des clients potentiels, d’ici la fin mars 2020.

Le Projet « Slam et Eve, le Slam au féminin » au Tchad

« Slam et Eve » est un projet de production et de digitalisation du slam avec comme projet pilote le slam au féminin. Il vise à commercialiser le slam, en dehors de la scène, comme toutes les autres formes d’art. Le slam est un genre musical où des textes poétiques sont déclamés sur fond de musique ou a capella. Il favorise le développement intellectuel et culturel par l’exploration et la discussion sur les problèmes sociétaux actuels. Arrivé récemment dans la sphère des musiques urbaines, il manque un réel écosystème de production et de promotion pour que cet art se développe pleinement en Afrique, où il s’inscrit dans la lignée des arts et cultures urbaines. Le projet pilote comporte trois volets : i) l’édition d’un livre et d’un DVD numériques à travers la biographie de 12 slameuses africaines ; ii) la compilation de slams de 12 slameuses ; et iii) la création d’une plateforme de production du slam commercial.

Le Projet « La porte de la mer » en Tunisie

« La porte de la mer » est projet de création et de publication d’un magazine de bande dessinée en arabe littéraire destiné aux enfants d’un âgé compris entre 7 et 12 ans. Il a pour objectif d’inculquer l’éducation de la tolérance aux enfants dès leur jeune âge et de les passionner à la lecture, dont l’importante est reconnue pour nourrir leur imagination à l’ère numérique.

Le Projet « Développement d’œuvres murales éducatives sur Covid-19 et effets connexes par des groupes d’artistes visuels vulnérables pour l’amélioration des moyens de subsistance » au Kenya

Ce projet vise à créer un système de soutien pour les artistes visuels rendus vulnérables par COVID-19 tout en sensibilisant la communauté à la pandémie grâce à l’art mural. Vingt artistes seront formés aux mécanismes d’adaptation pour améliorer leur résilience à l’évolution de la situation économique et sociale, et produiront 5 (cinq) peintures murales dans des lieux publics stratégiques sélectionnés au Kenya. Ils bénéficieront d’un soutien pour s’ajuster et se préparer à la récupération, et pour exposer les œuvres qu’ils produiront pendant la période de verrouillage. En outre, le projet créera également une galerie en ligne pour la visibilité des artistes.

Le Projet « Mentorat des jeunes femmes dans la réalisation de films numériques et la création de contenu télévisuel » en Zimbabwe

Le projet cible les jeunes femmes en herbe, au talent créatif, âgées entre 16 et 25 ans, et intéressées par la création de contenu télévisuel au Zimbabwe. Il les responsabilise grâce à des master classes complètes de formation sur mesure, leur apporte un soutien technique et leur fournit un mentorat continu qui améliore la qualité de leurs productions créatives qui ont un impact profond sur les valeurs culturelles et sociales. Le projet a également l’intention d’accueillir un festival annuel de courts métrages d’étudiants sur le site Web et accessible via une application mobile.

Le Projet « Mentorat des jeunes femmes dans la réalisation de films numériques et la création de contenu télévisuel » en Zimbabwe

« Cabines artistiques » est un concept de création de stands individuels adaptés à plusieurs formes artistiques. Le spectacle est individuel à l’intérieur des cabines, mais peut être partagé à l’extérieur puisque chacun peut échanger sur les impressions de ce voyage artistique. Ce faisant, les normes de distanciation sont respectées. Ce concept de kiosques individuels peut être adapté à de nombreuses formes artistiques : jeu, lecture, danse. Il suffit de penser et d’adapter le support avec ce nouvel espace.

Le Projet « Glass Works Project (Projet de Verrerie) » en Ouganda

Le projet vise à réunir des artistes professionnels et indépendants, ainsi que des communautés de recyclage, qui vendront leurs œuvres d’art fabriquées à 100 % à partir du verre recyclé. Le projet maintiendra actifs les six employés opérant le studio de verrerie. De plus, 30 artistes utiliseront le studio pour la vente de leurs produits réalisés à partir du verre. Sans le studio, des dizaines de personnes seraient sans emploi, dans une communauté où le taux de chômage avoisine les 80 %.

Le Projet « Tous en scène au numérique » au Togo

Le projet s’inscrit dans la promotion de l’esprit de recherche et de développement des outils numériques dans les créations. Pour cela, le projet va contribuer à développer d’une part, des modèles de création, de production, consommation et de diffusion plus durables, et d’autre part, répondre à l’appel mondial qui invite les secteurs culturels et créatifs à développer et renforcer les pratiques de résilience numérique pour les écosystèmes culturels visant à garantir l’accès et la participation de tous à la vie culturelle.

Le Projet « 6ème édition des Chantiers Dramatiques d’Assahoun » au Togo

Ce projet consiste à organiser un travail de créativité artistique autour des mots et groupes de mots relatifs à la pandémie à Coronavirus (mesures barrières, distanciation physique ou sociale, gel, cache-nez, chloroquine, virus, confinement, couvre-feu, reconversion… entendus ou utilisés tout au long de cette période). Il sera mené par des jeunes acteurs professionnels de l’Afrique francophone, de l’écriture à la scène en passant par la création d’un spectacle de théâtre et/ou de poésie qui sera diffusé dans les espaces publics et sur des plateformes numériques.

Le Projet « Adaptations par le biais du psychodrame pour les artistes du changement social de Covid-19 » en Ouganda

Le projet vise à aider les praticiens à reconcevoir les approches et l’artisanat des artistes communautaires du « Théâtre pour le développement » travaillant dans des contextes humanitaires, et dont les arts et les espaces sociaux de pratique dans l’art pour le changement social ont été étouffés par les confinements dus au Coronavirus. Le projet cible un groupe cible d’artistes expérimentés et amateurs sélectionnés menant des interventions communautaires basées sur l’art de 10 groupes artistiques communautaires frères du Théâtre Rafiki opérant dans les régions du centre, du nord (Nil occidental) et de Karamoja en Ouganda.

Le Projet « Lycéens au cinéma » au Maroc

« Lycéens au cinéma » est un projet de découverte de cinéma, qui se déroule une fois par année scolaire et s’adresse aux élèves des écoles publiques de la ville de Tanger, afin d’en faire un public initié en développant leur goût pour l’art cinématographique ainsi que leur esprit critique. En plus des projections et visionnage des quatre films sélectionnés, les élèves bénéficient de rencontres avec des réalisateurs ou professionnels de cinéma. Chaque film est présenté et suivi d’une discussion. Une formation de trois jours est proposée aux enseignants participants, afin qu’ils s’approprient les œuvres et préparent leurs élèves à la séance de cinéma. Un matériel pédagogique leur est distribué à cet effet (copie des films, DVD pédagogiques, dossiers pédagogiques pour les enseignants).

Le Projet « IStimela Sendaba » en Afrique du Sud

IStimela Sendaba, la série de contes africains, est un projet de narration en ligne et en présentiel, qui met en relation diverses voix africaines dans un puissant espace partagé, offrant aux enfants âgés de 3 à 10 ans des histoires qui reflètent leurs cultures et réalités, et avec des mondes dans lesquels ils se sentent représentés et s’affirment. ASSITEJ vise à garantir l’accès des enfants et des jeunes aux arts. Il dispose d’un réseau dans plus de 100 pays dans le monde et il existe une demande croissante d’histoires et de perspectives africaines dans des endroits comme les États-Unis et le Royaume-Uni, où les appels à la justice sociale et à la reconnaissance des voix et des cultures marginalisées ont été renforcés grâce à des mouvements tels que #BlackLivesMatter.

Le Projet « I have a drum (J’ai un tambour) » au Rwanda

« I Have A drum » se veut tour à tour une résidence de création, une tournée mondiale, un film documentaire, un livre et une campagne de plaidoyer pour accompagner l’épopée de ces pionnières dans la conquête d’une place légitime et d’un avenir certain pour la femme dans l’arène du tambour, encore dominé par les hommes. Avec le deconfinement, Ingoma Nshya a repris les répétitions quotidiennes de tambour et travaille pour transformer cette période d’incertitude et de crise économique en une période de productivité tout en garantissant les mesures de préventions comme le port de masques, le respect de la distanciation physique d’un mètre, le lavage régulier des mains.

Le Projet « COVID-19 souvenirs positifs » en Ouganda

« I Have A drum » Ce projet, destiné aux enfants de moins de 19 ans en Ouganda, les amène à s’exprimer à travers l’art pour décrire leur caractère ludique, leur créativité, leur résilience et leur positivité pendant le COVID-19. C’est une occasion pour eux de : a) s’exprimer visuellement à travers l’art ; et b) décrire comment ils passent leur temps de manière positive pendant la pandémie. Les œuvres qu’ils créeront seront présentées dans une exposition d’un mois – cela créera un espace de respiration pour les enfants, les amateurs d’art et le grand public.

Le Projet « COVID-19 souvenirs positifs » en Ouganda

« I Have A drum » Ce projet, destiné aux enfants de moins de 19 ans en Ouganda, les amène à s’exprimer à travers l’art pour décrire leur caractère ludique, leur créativité, leur résilience et leur positivité pendant le COVID-19. C’est une occasion pour eux de : a) s’exprimer visuellement à travers l’art ; et b) décrire comment ils passent leur temps de manière positive pendant la pandémie. Les œuvres qu’ils créeront seront présentées dans une exposition d’un mois – cela créera un espace de respiration pour les enfants, les amateurs d’art et le grand public.

Le Projet « Khulumela Impilo » en Afrique du Sud

« I Have A drum » Khulumela Impilo est l’expression de l’espoir qu’il viendra un moment où nous commencerons à sortir de la pandémie. C’est dans ce contexte que le projet se situe, et vise à présenter une mosaïque murale en techniques mixtes basée sur l’espoir pour l’avenir. La peinture murale sera installée directement sur un mur faisant face à la route à l’école primaire Marianhill à Durban et sera d’environ six mètres carrés. Le projet aidera les enfants des écoles primaires à travailler avec eux à la création de la peinture murale.

Le Projet « MOD’ART » au Bénin

Le projet MOD’ART vise la valorisation du patrimoine culturel textile et vestimentaire du pagne tissé béninois à travers l’organisation de la 7ème édition du festival de mode identitaire Kobourou Fashion Days. Il offre la possibilité aux acteurs béninois de la mode identitaire (tisserands, stylistes, accessoiristes de mode, maquilleurs et mannequins) de poursuivre leurs activités dans le contexte de COVID-19. L’évènement comprend deux grandes soirées de défilé de mode identitaire. Il se déroule devant 50 personnes dans le strict respect des gestes barrières avec sa retransmission en direct sur facebook. Il sera enregistré en haute résolution et mis en ligne sur YouTube et sur le site internet de l’association WINDEKPE, avec des capsules à diffuser sur WhatsApp.

Le Projet « INTERFERENCE » en Tunisie

Depuis sa première édition en septembre 2016, INTERFERENCE se focalise sur l’interaction entre l’art contemporain, et plus spécifiquement l’art de lumière, avec le patrimoine culturel de la Médina de Tunis. Dans son processus, des séries de formations des jeunes tunisiennes et tunisiens à la médiation et à la production artistiques sont conduites, ainsi que des résidences artistiques immersives. Toutes ces activités sont couronnées par une exposition collective d’œuvres d’art sous différentes formes (installations, interventions, performances…), un événement nocturne au sein de la Médina et destiné au grand public.

Le Projet « Rwanda iwacu Inspirational kids TV show (Émission télévisée inspirante pour enfants au Rwanda iwacu) » au Rwanda

Rwanda iwacu inspirational kids est une émission culturelle éducative qui vise à éduquer les enfants rwandais sur l’histoire de la culture rwandaise et la langue kinyarwanda, à travers une émission de télévision. L’émission entreprendra un examen approfondi de différents aspects de ce qui fait du Rwanda un pays unique. Le spectacle parcourra le pays aux mille collines, donnant l’occasion au public de faire des découvertes intéressantes dans des domaines tels que le tourisme culturel, l’environnement, l’histoire.

Le Projet « Itinochi Documentary » au Nigeria

Le voyage intrigant du tissu Ebira de différentes régions d’Afrique est un film documentaire en deux parties sur la tradition et l’histoire. Ita’i Our Cloth aide les femmes et les filles des communautés rurales comme Okene à survivre en leur donnant les moyens de leurs compétences de tissage. Avec Itinochi, qui signifie tissu tissé, nous arrivons à sensibiliser le monde et à rechercher des financements pour garder les femmes actives pendant cette crise pandémique et avancer. La pandémie a mis beaucoup de foyers à la faillite et aux moyens de subsistance en fermant les cérémonies et les festivals où ces tissus sont utilisés, mais Ita’i a examiné d’autres moyens de rendre le tissu tissé polyvalent et domestiqué, ce qui aiderait à maintenir la production de tissu tissé et les femmes occupées.

Le Projet « Rock the Kasbah » au Maroc

L’Association Colokolo fait du cirque urbain. Avec les fermetures dues à la crise sanitaire de la Covid-19, l’association a eu l’idée de créer le spectacle Rock The Kasbah (Hommage à la Kasbah des gnaoua, lieu de l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y), conçu comme un projet de partenariat avec l’école nationale de cirque Shems’y, qui permet aux artistes de l’Association Colokolo, de s’entraîner dans de bonnes conditions. Par ailleurs, le projet va créer un spectacle tout public, petit format et adapté à tous les événements (festivals de musique, théâtre, danse, etc.) qui pourra être diffusé au Maroc.

Le Projet « KARTOON AFRIKA » au Sénégal

Kartoon Afrika est un projet qui initie les enfants à la création de dessins animés éducatifs et culturels destinés à la transmission des savoirs sur de sujets divers. Il a pour but de promouvoir l’éducation et la culture sénégalaise par les dessins animés. Son activité principale consiste à mettre en place et à animer des ateliers de réalisation de courts-métrages dans lesquels un groupe de jeunes se rencontrent et réalisent collectivement un film d’animation en passant par toutes ses étapes de création (écriture du scénario, élaboration d’un story-board, fabrication des décors et des personnages, animation, sonorisation et montage).

Le Projet « Atelier théâtre organique à l’hôpital psychiatrique de Cotonou » au Bénin

Ce projet d’animation de l’atelier théâtre organique est une composante du projet CARIT’ART, qui est un projet de proposition et de gestion d’interventions d’artistes dans les hôpitaux, centres sociaux d’accueil, prisons civiles et maisons d’arrêt du Bénin. Il vise à participer, à travers le théâtre organique, à l’épanouissement et à la réinsertion sociale des patients améliorés du Centre National Hospitalier Universitaire Psychiatrique de Cotonou. Il est animé chaque semaine et pendant 2 h par un Comédien/Médiateur culturel assisté d’une Psychologue. L’intervention de l’Artiste en milieu sensible combine, sans être dans une approche thérapeutique, les compétences artistiques et celles psychologiques et les met au service de l’humain en situation difficile.

Le Projet « Transmissions » au Togo

Transmissions est un projet de création cosmopolite née du tréfonds de des traditions du terroir, où les rites cérémonial et initiatique constituent la charpente sur laquelle reposent ses valeurs et ses usages. Du théâtre sur des échasses et des marionnettes géantes, une audace artistique conjuguée d’une hybridité créative qui moule le goût, le plaisir et l’aubaine d’un voyage spirituel dont la destination est l’« être supérieur ». L’action vise le renforcement des capacités des participantes (comédiennes-metteurs en scène-scénographes) du projet FEMMES EN CREATION en les impliquant dans une création contemporaine mêlant des marionnettes géantes et des échasses dans l’esprit de leur promotion sur les festivals du réseau MA RUE au Togo-Benin-Burkina Faso-Mali-Niger- Côte d’ivoire.

Le Projet « Halte aux migrations clandestines des africains vers l’Europe » au Bénin

Ce projet vise à créer un spectacle de théâtre intitulé « Ténèbres », à faire sa captation et le montage afin de le diffuser sur cinq chaînes de télévision privées au Bénin, Burkina, Mali, Niger et au Togo. La mise en œuvre de ces activités permettra de sensibiliser les communautés africaines contre les migrations clandestines vers l’Europe.

Le Projet « Art-mix » au Mali

Ce projet vise à vulgariser les différents domaines de l’art au Mali, terre de culture par excellence, mais dont la richesse culturelle que possède le pays, qu’elle soit traditionnelle ou moderne, n’est pas toujours connue dans sa plénitude. Le projet vise une résidence de création artistique, afin de faire connaître davantage les différentes disciplines de l’art à la population, surtout faire comprendre que l’art n’est pas que de la « musique », mais plutôt un ensemble de disciplines, une diversité de formes d’expression.

Contactez-nous

X